EN ROUTE POUR....BELO-SUR-MER

Publié le par Géraldine

EN ROUTE POUR...BELO-SUR-MER
Après une nuit sur Monrondava, nous reprenons la route et notre 4X4 "privé", toujours à 4 : Juliette, Christian, Manue et Moi. Guy, le chauffeur tout terrain et toute situation est bien sûr de la partie. 90 km de pistes nous attendent, soit 5 heures de route. Le 4X4 était à l'époque le seul moyen fiable de partir sur Belo et d'en revenir dans un laps de temps déterminé. Première épreuve, le passage à gué d'une

rivière. Un villageois nous précède à pied pour tester les fonds. Et plus tard, il nous montre fièrement le croco qu'il a pêcher la veille dans ces mêmes eaux. Certes, celui n'est pas bien grand mais ses parents ne devaient pas être très loin... Autres épreuves : les multiples arrêts techniques. La radiateur du 4X4 fuit depuis les Tsingy, il faut donc s'arrêter régulièrement pour remettre de l'eau !

5 heures plus tard, la récompense ! Nous arrivons enfin à Belo sur Mer, petit village de pêcheur, au fond du fond de Madagascar. Là où le temps s'arrête et les routes ne vont pas beaucoup plus loin. Là où l'on vit sans eau courante, sans électricité...  Il nous faut trouver notre gîte pour les 2 nuits à venir et déchantons un peu... Les prix du Routard, pourtant de la même année, sont erronés dans le mauvais sens. Nous

optons pour le "Dauphin" et ses bungalow en bois avec moustiquaire, terrasse et hamac. Les sanitaires sont spartiates et collectif. L'établissement est tenu par un Français qui nous raconte son arrivée ici... Juliette est malade, dans 24 heures se sera mon tour. Foutu anti-palu ... aux nombreux effets secondaires. Ne lisez pas la notice ou vous n'oserez pas en prendre. Malgré ces petits désagrément, nous admirons notre superbe  VUE SUR MER ET LAGUNE !
 JE VOUS LAISSE APPRECIER !....



Publié dans ... à Madagascar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article