SRI LANKA : POLONNARUWA

Publié le par Géraldine

SRI-LANKA-1-328.JPG

Polonorawa est l'ancienne capitale du Sri Lanka, désertée, puis conquise par la jungle. Avec ses sites dispersés dans un parc, c'est l'un des plus beaux et émouvants sites de l'île. Nous l'avons parcourru en vélo, après, bien sûr, avoir arpenter les allées du musée archéologique. Le site remonte aux années 1 050 - 1200

 

SRI-LANKA-1-288.JPG

 

 

Le palais du roi Parakramabahu 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SRI-LANKA-1-303.JPGSRI-LANKA-1-309.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SRI-LANKA-1-308.JPG

 

 

 

 

SRI-LANKA-1-307.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SRI-LANKA-1-302.JPGSRI-LANKA-1-305.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le Vatadage, appelé aussi "Chambre des reliques" est l'un des plus anciens édifices du site. Construit par Parakrama Bahu et restauré et embelli par son successeur. Aux quatre points cardinaux, des escaliers menaients à des portes disparues, cantonné de 4 Bouddhas assis dans l'attitude de méditations (dyana mudra)

       

 

 

SRI-LANKA-1-311.JPG

 

SRI-LANKA-1-296.JPG

 

 SRI-LANKA-1-298.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SRI-LANKA-1-295.JPG

SRI-LANKA-1-291.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Kumara Pokuna, le "Bain du prince" 

SRI-LANKA-1-290.JPG

 La salle du conseil de Polonnaruwa a conservé sa plate-forme à trois degrés ornés de frises réprésentant des éléphants, des lions et des nains en farandole.SRI-LANKA-1-322.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Ici se trouve les restes du palais de Nissamkamalla, dont il ne subsiste que les soubassements d'une salle d'audience  et des bains. Sur les chapitaux carrés des pilliers sont gravés les noms et les titres de ses membres.

 

SRI-LANKA-1-293.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SRI-LANKA-1-301.JPGSRI-LANKA-1-300.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SRI-LANKA-1-321.JPG

  Le rankot Véhéra, est le plus grand stupa (dogoba) du site -t le 3ème du Sri Lanka. La flèche, jadis recouverte d'or, culmine à près de 60 mètres. Le stupa est entouré de petites chapelles renfermant des images saintes de Bouddha (une seule toujours conservée). Il faut donc tourner en rond autour du stupa après s'être dechaussé. Ce site est vraiment impressionnant.

SRI-LANKA-1-329.JPGSRI-LANKA-1-326.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SRI-LANKA-1-325-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Grand Boudhas couché du Kalu Gal Vihara qui représente l'une des pièces majeures de la sculpture singalaise. Il mesure 14 mètres de long. Le Boudhas est parvenu au nirvana, il est étendu sur le flanc droit dans la position de "La grande extinction". Les plis fluides de la robes sont parfaits. Sur l'oreiller, orné de pétales et de lotus, creusé par le poids de sa tête, repose le visage d'un calme divin : yeux en amande mi clos, sourcils en arcade, chevelure bouclée, esquisse d'un sourire. A ses côtés une effigie de 7 mètres de haut représenterait, selon la tradition, son disciple Ananda. On pense aujourd'hui que ce jeune homme aux bras croisés serait plutôt le Bouddha après l'éveil, songeant au remède à la souffrance d'autrui. Une premère statue représente un bouddha auréolé de 5 m de haut, en médiation sur un trône. Enfin, 1ère photo en haut à droite, un plus petit Bouddhas, protégé par une grille. les deux personnages au second plan serait Brama et Vishnu.

Hélas, le lieu offre assez peu de recul pour admirer et constater la grandeur de ses oeuvres, qui depuis peu, sont en plus recouverte d'un préau en taule (protection archéologique je suppose, donc pour la bonne cause), mais qui ôte beaucoup à la magie du lieu que l'on pouvait constater sur les photos antérieures à ce fameux préau ! Si vous voulez photographier ensemble ces 4 sculptures, prévoyez un téléobjectif à très très grand angle !

    

 

SRI-LANKA-1-327.JPG 

Publié dans ... en Asie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article