LA CRETE, plateau du Lassithy et environs

Publié le par Géraldine

LA CRETE, plateau du Lassithy.

Notre première journée d'excursion, donc notre tout premier regard sur la Crète. Un regard émerveillé !

Au printemps,le sommet des montagnes entourant le plateau sont parfois encore enneigés. Et oui, la Crète est très montagneuse. 3 sommets dépassent les 2000 mètres.






Le plateau du Lassity était célèbre pour ses milliers d'éoliennes qui irriguaient les cultures. Aujourd'hui, il n'en reste que quelques unes entretenues, les autres rouillent discrètement dans leur coin.











En empruntant une route sinueuse près du village de Psikro puis en grimpant à pied 20 mn à flan de montagne, nous voici à la Grotte du Mont Dicté, l'antre de Zeus. En effet, c'est dans cette grotte que Rhéa, femme de Chronos, se serait cachée pour donner naissance à Zeus. Et ainsi, Zeus ne fut pas dévoré par son père qui avait la manie de manger ses enfants ! Zeus deviendra le maître des Dieux de l'Olympe. La mythologie Grec et ses méandres !

Le Guide du Routard considère cette grotte comme un "attrape touriste". Je ne suis pas d'accord. Certes, le site est payant mais pas plus cher que certains gouffres perigourdains par exemple.
Le chemin d'accès à la Grotte du Mont Dicté donne une vue splendide sur le plateau, permet un petit descente dans les "entrailles" de la Terre. C'est toujours une sensation étrange que de descendre au coeur de la terre et de se promener entouré de stalagmites (qui montent) et de stalactites (qui descendent) !




Les Crétois sont très religieux (orthodoxes) et le territoire est parsemé de monastères et d'églises.
Voici le monastère de Panayia Kera. J'utilise ici des photos d'une veilles photos montrant le monastère presque désert à une époque où ne l'habitaient que les Popes. Aujourd'hui, il n'y reste que quelques nones et, hélas, nous étions loin d'être seules durant notre visite.






Les religions orthodoxe et catholique sont toutes deux chrétiennes. Or, s'il y existe deux religions, c'est qu'il y a deux lectures différentes d'un même texte.

Orthodoxe veut dire en grec "conforme aux textes originaux". En 1054 il y eu la fameuse querelle du Filioque qui conduit au Grand Schisme d'Orient. La querelle reflète deux conceptions différentes du dogme de la Trinité :

* pour les orthodoxes, l'Esprit est issu du Père (Dieu) par le Fils (Jesus Christ) , c'est le Père qui est premier par rapport au Saint-Esprit : Monopatrisme.
* pour les catholiques, le Filioque exprime la communion entre le Père et le Fils : Filioquisme.

C'est la grande difference entre les 2 eglises.
En gros les orthodoxes continuent à être fideles aux textes alors que les catholiques avec le temps ont devié un peu. D'où les differences aussi des rites et usages.

                                                          

    Quelques photos en couleurs tout de même !                      Facade

Arrière  







Pour les orthodoxes Grecs, les icônes ont une importance essentielle. Elles représentent l'image de saints et de la Vierge et l'Enfant.
Il existe deux types d'icônes. Soit elles ont peintes sur du bois avec de la peinture à l'oeuf, soit elles sont rehaussées d'argent.

"A l’origine le terme icône désigne la représentation de saints ou de scènes bibliques, quel qu’en soit le support. Ce n’est que plus tard, et devant le nombre important de ces objets religieux en bois, que cette désignation a évolué vers ce type de support. On en trouve énormément en Crète, pas uniquement dans les églises orthodoxes. En effet, de nombreux artisans continuent d’en fabriquer en utilisant des techniques parfois très anciennes.
Par exemple, pour faire les couleurs, les artistes n’hésitent pas à utiliser des œufs et de l’or, ce qui donne ces couleurs superbes. Les touristes peuvent se procurer des icônes, mais elles ne sont pas faites uniquement dans ce but. Les Crétois en achètent également pour leurs maisons, leurs voitures ou leurs boutiques. Vous en verrez donc partout. Bien entendu, les plus belles, les plus anciennes et celles qui ont le caractère le plus sacré se trouvent dans les églises où elles sont vénérées par les visiteurs. Si vous entrez dans une église orthodoxe, vous aurez l’occasion de voir des autochtones embrasser les membres de saints représentés sur les icônes, selon un rituel parfois très particulier.
Chaque Crétois a ses saints et n’embrasse pas les autres. Au VIIIe siècle, un véritable conflit théologique opposa les partisans des icônes (iconolâtres) à leurs adversaires (iconoclastes), ces derniers considérant que le culte des images pouvait nuire à la religion. Les iconolâtres triomphèrent finalement et les artistes travaillèrent alors à embellir les églises de l’île. Cependant il fut interdit au début du millénaire de représenter Dieu le Père, et c’est pour cette raison que vous verrez uniquement des saints." (Extrait du Petit Futé Crète)

Fin d'une première journée bien remplie !

Publié dans ... en Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article