MADAGASCAR : arrivée à Tana

Publié le par Géraldine

MADAGASCAR : arrivée à Tana

C'était il y a presque 2 ans, en novembre 2006. Un petit vol sec de 12 heures et nous voici foulant le tarmac de Tana, la tête à l'envers puisque dans l'hémisphère Sud ! (et surtout, une nuit peu confortable...)

Nous : Juliette, une amie, et moi (donc deux filles). Devant nous, 2 semaines préparées mais non réservées et dans la poche, un Guide Du Routard.

Nous avions décidé de visiter la partie Ouest de l'île. En effet, je désirais par dessus tout voir la fameuse "Allée des Baobabs" et les Grands Tsings.

Quelques infos pratiques :
- Madagascar, capitale Antinanarivo (Tana pour les intimes, TNR pour l'aérien)
- Passeport valide 6 mois après retour + Visa (obtenable sur place mais plus cher, donc si vous pouvez faire la demande avant départ, c'est mieux !) - formalités à ce jour - août 2008 - donc à vérifier...
- traitement anti paludéen recommandé
- Presque 19 millions d'habitants
- Langue : Malgache - dialectes - Français
- 1 580 Km du Nord au Sud et 580 km d'Est en Ouest


Conseils d'une agent de voyages touriste :
- l'île est très grande et l'on s'y déplace lentement. Ne pas prévoir trop de distances et éviter un programme marathonien !
-Attention l'inflation est importante là-bas. En 2006, les prix réels étaient supérieurs d'environ 25 % à ceux indiqués sur le Routard

Le voyage commence par le trajet séparant l'aéroport à la gare routière du sud.














Quelques heures d'attentes plus tard, le taxi brousse enfin chargé, nous prenons la route pour Miandrivazo. 10 heures de trajet sinueux, avec moulte arrêts, où j'ai souvent fermé les yeux !
A 2 heure du mat', nous arrivons à Miandrivazo, ville la plus chaude de Mada. D'un coup de klaxon, le taxi brousse réveille le veilleur de nuit de l'hôtel Reine Rasalimo.
Sans trop oser inspecter notre chambre, on s'effondre sur le lit. A demain ! Les choses sérieuses commencent !                                                                                                           

Publié dans ... à Madagascar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article